Notice: Undefined index: HTTPS in /home/developpez/www/developpez-com/template/entete.php on line 28
Prise en main de Delphi 2005

Prise en main de Delphi 2005

Découvrez Delphi 2005 et prenez en main cet outil fabuleux

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Introduction

La grande nouvelle de l'année pour les développeurs Delphi, c'est la sortie de Delphi 2005 ! Cependant, cette version étant le regroupement de 3 anciennes versions (à savoir Delphi 7 pour le Win32, Delphi 8 pour le .NET, et C# Builder pour le .NET en C#), elle déroute beaucoup lors de sa première utilisation.

Cet article a pour but de vous aider à prendre en main cette nouvelle prouesse de Borland.

I. Bureau de Delphi

Lors du premier lancement de Delphi 2005, on peut être renversé par l'apparence générale de son nouveau bureau.

En fait, peu de choses ont réellement changé :

  • Les diverses fenêtres d'outils sont dockées
  • La palette d'outils est devenue une fenêtre d'outils
  • Un navigateur Web présent au milieu décrit Delphi 2005 et propose quelques autres informations

Vous retrouverez donc la structure de fiche et l'inspecteur d'objets sur la gauche ; le gestionnaire de projet et la palette des composants se trouvent sur la droite.

Si vous n'appréciez pas cette nouvelle disposition, vous pouvez choisir Classic Undocked dans la liste des bureaux.

II. Options générales

Nous allons tout d'abord visiter les options afin de retrouver les différents éléments qui nous permettront de nous y retrouver un peu plus.

Ouvrez donc le menu Outils|Options. La boîte de dialogue Options a bien changé depuis Delphi 7 :

Image non disponible

A gauche, vous avez une liste de catégories d'options, et à droite, les options elles-mêmes.

Je vais vous présenter ici les quelques options qui seront généralement modifiées. Pour les autres, il y a un bouton Aide comme toujours.

II-A. Options d'environnement

Sélectionnez Options d'environnement dans la liste de gauche.

Vous trouverez ici les anciennes options d'environnement, comme les options d'auto-enregistrement et les modifications de L'EDI lors de l'exécution du programme.

Sélectionnez maintenant Concepteur VCL sous Options d'environnement|Options Delphi. Ici, vous trouverez les options concernant la conception de fiches VCL.

II-B. Options de l'éditeur

C'est sans doute la partie qui subira le plus de modifications, étant donné les changements de la syntaxe et de sa mise en surbrillance par défaut.

Sélectionnez Options de l'éditeur. Se trouvent là les options générales de l'éditeur et de l'édition.

Sous Options de l'éditeur, sélectionnez Couleur. Vous pourrez ici modifier les couleurs des syntaxes en visualisant un aperçu en HTML, en C#, En C/C++ et en Delphi.
Comme dit plus haut, beaucoup de couleurs ont changé.

Si vous n'aimez toujours pas les complétions automatiques et ce genre d'outils, sélectionnez Audit de code et modifiez les options en conséquence.

II-C. Options du débogueur

Ici, les options par défaut n'ont pas changé, mais vous pourrez retrouver des options que beaucoup de Delphistes modifient, notamment l'interruption des exceptions Delphi sous Options du débogueur|Débogueurs Borland|Exceptions du langage.

III. Création d'un nouveau projet

Nous allons créer un petit projet simple, histoire de nous familiariser à Delphi 2005 et surtout à sa présentation.

Dans la page de bienvenue du navigateur, vous trouverez un bouton Nouveau que vous pouvez utiliser pour créer un nouveau projet (ou n'importe quoi d'autre). Vous pouvez aussi utiliser le bouton Nouveau de la fenêtre "Gestionnaire de projets", le bouton Nouveau de la barre d'outil standard ou le menu Fichier|Nouveau.

Choisissez dans le sous-groupe Projets Delphi, l'élément Application Fiches VCL et validez.

Et là : horreur ! On voit une fiche Delphi dessinée dans la fenêtre ancrée, comme avec ce poisseux Editeur VBA d'Office !
En réalité, on ne peut pas y faire grand-chose. Soit vous utilisez le bureau undocked et vous retrouverez votre bonne vieille fenêtre flottante, soit vous utilisez la nouvelle configuration et vous devrez vous y faire.
C'est à chacun de voir.

IV. Outils de conception

Maintenant que le coup de gueule sur la présentation de la fiche en conception est passé, on va pouvoir découvrir un peu plus en profondeur les outils de conception.

IV-A. Inspecteur d'objets

Mises à part les améliorations graphiques (qui au passage sont présentes dans tout Delphi 2005), l'inspecteur d'objets n'a pas changé.

Les propriétés sont triées par défaut par catégorie. Si vous préférez les trier par nom, utilisez le sous-menu Trier|Par Nom du menu contextuel de l'inspecteur.

IV-B. Palette des composants

La palette des composants, qui pour rappel est devenue une fenêtre placée en bas à gauche (par défaut) de l'EDI, a été sensiblement améliorée.

Elle liste tous les composants installés triés par palette, puis par ordre alphabétique. Jusque là rien d'impressionant.

En revanche, si vous sélectionnez la palette, puis entrez quelques touches au clavier, le titre de la fenêtre fonctionnera comme une zone de texte et un tri filtré sera effectué automatiquement.

Par exemple, si vous entrez la lettre 'm', la palette ressemblera à ceci :

Image non disponible

Pour supprimer le filtre, utilisez la touche Retour arrière pour retirer les lettres une à une.

IV-C. Interface de l'application

Voici l'interface de notre application :

Image non disponible

Je ne détaillerai pas la procédure de conception de cette interface. Ca n'en vaut pas la peine.

Toutefois vous pourrez remarquer dans le bas de la fenêtre du milieu (celle qui contient la fiche) trois onglets : Code, Conception et Historique.

Image non disponible

L'onglet Code vous permet de visualiser le code en rapport avec la fiche que vous éditez. L'onglet Conception vous permet de modifier l'apparence de la fiche. Et l'onglet Historique vous permet de gérer l'historique du fichier.

V. Editeur de code

Une fois l'interface réalisée, passons au code. Cliquez donc sur l'onglet Code dont nous avons parlé ci-dessus.

Observez maintenant le tout nouvel éditeur tout beau tout neuf de Borland.

V-A. Code repliable

Hormis la beauté graphique de l'éditeur, on remarque de petits [-] dans la gouttière. Ces boutons permettent de replier les différentes parties du code.
Vous pouvez ainsi replier :

  • L'unité entière
  • La partie interface
  • Chaque définition de classe
  • La partie implementation
  • Chaque implémentation de routine/méthode

Outre ces parties repliables par défaut, vous pouvez en définir de personnalisées grâce à la directive de compilation {$REGION}.

Exemple de code repliable personnalisé
Sélectionnez

implementation

{$REGION 'Ressources'}
{$R *.dfm}
{$ENDREGION}

...
				

Une fois ces deux lignes placées autour de la liaison du .dfm, un nouveau petit [-] s'ajoute devant la ligne {$REGION 'Ressources'}. Si vous cliquez dessus, le code situé jusqu'au {$ENDREGION} se replie.

Je trouve cette fonctionnalité très pratique, si on n'en abuse pas.

V-B. Gestion des erreurs de syntaxe en live

Double-cliquez sur le bouton OK pour générer un événement OnClick. Commencez à entrer le code suivant :

 
Sélectionnez

if E
				

Delphi souligne alors en rouge ondulé le E, parce qu'il n'est pas reconnu comme identificateur déclaré. De même, il souligne le end car il s'attend à trouver le then correspondant au if.
De même, vous pourrez voir apparaître une nouvelle catégorie dans la fenêtre Structure, intitulée Erreurs et comportant les deux erreurs indiquées. En double-cliquant sur une erreur, le curseur vient se placer à l'endroit où cette erreur a été décelée.

Qui aurait pensé que Borland copierait sur le souligneur d'erreurs de grammaire de Word ? lol.

V-C. Bulles d'infos

Déplacez le curseur de la souris jusque sur le mot TFormMain dans la déclaration de la variable FormMain. Une bulle d'aide très instructive apparaît :

Image non disponible

Cette bulle montre diverses infos variant selon la nature de l'identificateur pointé.

V-D. Complétion automatique

Continuez à entrer le code jusqu'au point :

 
Sélectionnez

if EditFirstName.
				

Comme dans les dernières versions de Delphi, l'éditeur propose alors une fenêtre qui vous permet de choisir aisément parmi les propriétés/méthodes de l'objet EditFirstName.

Cependant, une apparaît pour chaque élément que vous choisissez.

Choisissez ici la propriété Text.

Terminez le code ci-dessous :

 
Sélectionnez

if EditFirstName.Text = '' then
begin
end;
				

V-E. Suggestion des paramètres

Pour ceux qui auraient pris du retard dans les versions de Delphi, nous allons voir les suggestions de paramètres pour les routines/méthodes.

Dans le code dont on a parlé ci-dessus, ajoutez :

 
Sélectionnez

if EditFirstName.Text = '' then
begin
  MessageDlg(
end;
				

Delphi souligne le end en rouge mais, plus important, il propose une bulle d'aide indiquant les divers paramètres attendus par la fonction MessageDlg.

Terminez le code ci-dessous :

 
Sélectionnez

if EditFirstName.Text = '' then
begin
  MessageDlg('Vous devez donner un prénom', mtError, [mbOK], 0);
  exit;
end;
				

V-F. Snippets de code

Les Snippets de code sont des portions de code que Delphi enregistre et qui sont réutilisables à plusieurs endroits.

Nous allons transformer le bloc begin..end avec message d'erreur ci-dessus pour en faire un snippet de code.

Modifiez d'abord temporairement le message d'erreur pour être un peu plus générique :

 
Sélectionnez

begin
  MessageDlg('Écrivez ici le message d''erreur', mtError, [mbOK], 0);
  exit;
end;
				

Assurez-vous que vous pouvez voir la palette de composants. Puis sélectionnez les quatre lignes ci-dessus.
Maintenez la touche Alt enfoncée et glisser la sélection sur la palette des composants.

Sous la catégorie Snippets de code dans la palette des composants, vous pouvez voir une nouvelle entrée commençant par begin MessageDlg. C'est votre snippet de code.

Les snippets de code étant communs à tous vos projets, vous pourrez réutiliser ce code facilement dans toutes vos applications.

Replacez l'ancien message d'erreur, puis continuez le code ci-dessous :

 
Sélectionnez

if EditFirstName.Text = '' then
begin
  MessageDlg('Vous devez donner un prénom', mtError, [mbOK], 0);
  exit;
end;
if EditSurname.Text = '' then
				

Nous allons maintenant utiliser le snippet de code précédemment enregistré pour réaliser le bloc du then.

Si ce n'est pas déjà fait, déployez la catégorie Snippets de code de la palette des composants. Puis glissez le snippet que vous avez enregistré précédemment après le then dans le code.
Le code du snippet est ajouté automatiquement :

 
Sélectionnez

if EditSurname.Text = '' then
begin
  MessageDlg('Écrivez ici le message d''erreur', mtError, [mbOK], 0);
  exit;
end;
				

Modifiez alors le message d'erreur.

V-G. Codage sélectif des fichiers sources

Le langage Delphi a été étendu pour inclure les caractères Unicode alphanumériques et alphabétiques dans les identificateurs.

Vous pouvez maintenant choisir comment Delphi codera vos fichiers source. Les options incluent la norme ANSI, binaire, l'UTF8, etc.
Pour spécifier dans l'éditeur le type de codage du fichier source courant, faites un clic droit et choisissez le codage que vous voulez employer.

Pouvoir choisir le codage des fichiers source est particulièrement utile quand vous écrivez des fichiers source à destination d'autres pays.

Par exemple, les fichiers source codés en utilisant UTF-8 maintiendront correctement l'identité des différents caractères même lorsqu'ils sont ouvert avec une localisation différente. Par comparaison, les caractères spéciaux dans un fichier source peuvent changer si le fichier source est codé dans la norme ANSI puis ouvert avec un codepage différent de la norme ANSI.

Nous allons donc continuer notre code et utiliser une variable nommée Données.

 
Sélectionnez

procedure TFormMain.ButtonOKClick(Sender: TObject);
var Données : string;
begin
  if EditFirstName.Text = '' then
  begin
    MessageDlg('Vous devez donner un prénom', mtError, [mbOK], 0);
    exit;
  end;
  if EditSurname.Text = '' then
  begin
    MessageDlg('Vous devez donner un nom de famille', mtError, [mbOK], 0);
    exit;
  end;
  Données := EditFirstName.Text+';'+EditSurname.Text;
  if EditNickName.Text <> '' then
    Données := Données+';'+EditNickName.Text;
  MessageDlg('Données correctes :'+#10+Données, mtInformation, [mbOK], 0);
  Close;
end;
				

Les caractères Unicode ne sont pas autorisés pour les identificateurs dans les sections publiées des classes, ni dans les types utilisés par les membres publiés.

Le SDK .NET déconseille l'utilisation de caractères de soulignement au début des identificateurs, car ce symbole est réservé au système.

V-H. Synchronisation des modifications

Ajoutez un événement OnClick au bouton Annuler et complétez son code comme suit :

 
Sélectionnez

procedure TFormMain.ButtonCancelClick(Sender: TObject);
begin
  Close;
end;
				

Après avoir rédigé ces quelques lignes de code, vous vous dites que Données n'est pas un nom de variable très explicite et vous voudriez le changer. Avec les anciennes versions de Delphi, vous deviez modifier une à une toutes les occurences de Données dans la procédure. Avec Delphi 2005, il y a une nouvelle méthode plus simple.

Sélectionnez l'intégralité du code de la procédure, puis cliquez sur le petit bouton qui est apparu dans la gouttière et intitulé Mode Synchronisation des modifications.

Le texte sélectionné prend un fond bleu clair. Sélectionnez alors un des mots Données, les autres s'encadrent. Saisissez un nouveau nom pour cette variable, par exemple StrInfos : toutes les autres instances du mot Données sont modifiées en même temps.

VI. Historique

VI-A. Ajout d'un champ numéro de téléphone

Enregistrez ce projet et exécutez-le (toujours F9). Vous avez réalisé votre première application avec Delphi 2005 !

Maintenant vous aimeriez ajouter un champ Numéro de téléphone.

Récupérez donc la fiche et modifiez-la comme suit :

Image non disponible

Modifiez le code de l'événement OnClick du bouton OK comme suit :

 
Sélectionnez

procedure TFormMain.ButtonOKClick(Sender: TObject);
var StrInfos : string;
begin
  if EditFirstName.Text = '' then
  begin
    MessageDlg('Vous devez donner un prénom', mtError, [mbOK], 0);
    exit;
  end;
  if EditSurname.Text = '' then
  begin
    MessageDlg('Vous devez donner un nom de famille', mtError, [mbOK], 0);
    exit;
  end;
  StrInfos := EditFirstName.Text+';'+EditSurname.Text;
  if EditNickName.Text <> '' then
    StrInfos := StrInfos+';'+EditNickName.Text;
  if EditPhoneNumber.Text <> '' then
  begin
    if EditNickName.Text = '' then StrInfos := StrInfos+';';
    StrInfos := StrInfos+';'+EditPhoneNumber.Text;
  end;
  MessageDlg('Données correctes :'+#10+StrInfos, mtInformation, [mbOK], 0);
  Close;
end;
				

Enregistrez votre projet et exécutez-le. Le nouveau champ est opérationnel.

VI-B. L'onglet Historique

Tout compte fait, vous n'aimez pas ce champ et voulez le supprimer. Avec les anciennes versions de Delphi, vous deviez repérer tous les endroits où intervenait ce champ et les supprimer. Avec cette nouvelle version, l'historique va beaucoup nous aider.

Cliquez donc sur l'onglet Historique. Trois sous-onglets sont disponibles, en bas à gauche : Contenu, Info et Diff (pour Différences).

Dans le sous-onglet Contenu, vous pouvez consulter le contenu de chaque sauvegarde historique de votre fichier.

Dans le sous-onglet Info, vous pouvez consulter quelques infos sur chaque sauvegarde mais aussi éditer un commentaire pour chaque. Ce peut être fort utile pour repérer les sauvegardes stables par exemple.

Dans le sous-onglet Diff, vous pouvez consulter les différences entre deux sauvegardes ou entre le fichier actuel et une sauvegarde.

Par défaut, Delphi gère un historique des 10 derniers enregistrements. Cette limite peut être augmentée jusqu'à 90 sauvegardes.

Pour modifier la limite des sauvegardes de l'historique, utilisez le menu Outils|Options, puis Options de l'éditeur. Modifiez alors la valeur de la zone Limite sauv. fichiers.

VI-C. Comparaison de fichiers

Étudions les différences entre le fichier actuel et la dernière sauvegarde. Sélectionnez pour ce faire Fichier à gauche et ~1~ (le numéro le plus haut qui existe). Vous pouvez alors constater dans la fenêtre de code du bas que certaines lignes sont surlignées en bleu clair avec un + devant (parfois il pourra il y avoir un -) :

Image non disponible

VI-D. Restauration

Nous allons maintenant utiliser la fonctionnalité la plus intéressante de l'historique, à savoir la restauration.

Retournez sous l'onglet Contenu ou Info. Sélectionnez la sauvegarde que nous venons de comparer avec le fichier actuel et cliquez sur le bouton Restaurer la révision précédente. Retournez dans le code et en conception : les modifications apportées pour le numéro de téléphone ont disparu.

VII. Une application .NET

Maintenant que vous savez vous servir des nouveaux outils de Delphi 2005, nous allons passer à ce que tout le monde attend : réaliser une application .NET.

Fermez le projet en cours. Puis ouvrez la boîte de dialogue Nouveaux éléments. Sélectionnez Application fiches VCL sous Projets Delphi pour .NET.

VII-A. Différences

On peut remarquer deux différences majeures par rapport à une application Win32 :

La première chose qui frappe est le gestionnaire de projets, qui contient beaucoup plus de dossiers et fichiers que pour un programme Win32. Vous n'aurez cependant pas à vous en soucier.

La deuxième est le source du programme (extension .bdsproj) qui a l'air bien plus compliqué que les sources des programmes VCL. N'ayez crainte, Delphi se charge, comme d'habitude, de ce fichier lui-même.

Une troisième minuscule différence : on utilise des fichier .nfm (.NET Form) au lieu de .dfm (Delphi Form).

Donc, pour la majorité de vos programmes, vous ne remarquerez même pas que vous faites du .NET !

VII-B. Réalisation

Réalisez la même application que tout à l'heure. Vous remarquerez que rien ne change dans votre démarche et qu'aucun problème ne se présente.

Vous pouvez enregistrer et compiler votre projet. Vous avez réalisé une application .NET aussi facilement qu'une application Win32 grâce à Delphi 2005 !

VIII. Installer d'anciens composants

Comme vous vous êtes beaucoup habitué à la JVCL, les composants SynEdit ou encore (sait-on jamais) les composants SJRDComps, vous aimeriez pouvoir les réinstaller sous Delphi 2005.

Nous allons voir que ce n'est pas bien compliqué, même si quelques démarches sont à effectuer.

VIII-A. SynEdit

Je commence par SynEdit car Nono40 vous offre un excellent tutoriel pour l'installer sous Delphi 2005 :
Installer SynEdit dans Delphi 2005

Comme on ne peut rien ajouter à ce brillant tutoriel, passons tout de suite à la JVCL.

VIII-B. JVCL

Je base cette partie sur la version 1.94 de la JCL et la version 3.0.0.1 de la JVCL. Cette dernière version peut être téléchargée depuis la page JCL de SourceForge et celle de la JVCL.

Pour pouvoir installer les productions Jedi dans Delphi 2005, vous devez posséder une édition complète (donc pas d'évaluation) de Delphi 2005.

Jedi propose un installateur très bien fait pour l'installation de ses librairies.
Après avoir décompressé la JCL et la JVCL dans deux répertoires distincts, ouvrez celui de la JCL, lancer Install.bat, et suivez les indications.

Vous ne devriez pas rencontrer de problème lors de l'installation de la JCL. Une fois ceci fait, lancez le batch Install.bat situé dans le répertoire de la JVCL pour installer la JVCL.

VIII-C. SJRDUnits & SJRDComps

Ouvrez le package SJRDUnits.dpk et convertissez-le au format Win32. Supprimez toute la partie requires du package. Enregistrez.

Lors de la compilation, ajoutez tous les package que Delphi vous propose d'ajouter. Une fois compilé, installez le package.

Ouvrez ensuite le package SJRDCompsR.dpk, que vous convertissez également au format Win32. De même, supprimez toute la partie requires. Puis, ajoutez à cette partie le package SJRDUnits.dcp. Faites de même pour la compilation que pour SJRDUnits.

Finalement, répétez la marche à suivre pour SJRDCompsD.dpk. Un fois installé, vous pourrez utiliser les composants SJRDComponents.

IX. Évolutions du langage

Lors du passage d'anciennes applications vers Delphi 2005, vous remarquerez probablement beaucoup d'erreurs. La plupart sont dues aux différentes évolutions du langage dans Delphi 2005.

De plus, l'usage de certains types de variables comme les pointeurs est proscrit par .NET à cause du nouveau système de gestion de la mémoire.

Le langage Delphi pour .NET par Laurent Dardenne

Remerciements

Merci à Anomaly pour la correction orthographique et à Laurent Dardenne pour ses précieuses informations.

Tutoriels
Les génériques avec Delphi 2009 Win32 (English version) - également disponible en espagnol et en russe
Réaliser un plug-in comportant un composant
Construire une procédure pointant sur une méthode
Création de composants - en 4 parties
Refactoring avec Delphi 2007
Prise en main de Delphi 2005
Analyseurs syntaxiques - Leur fonctionnement par l'exemple
Créer un fichier d'aide HLP
Pourquoi un paramètre const change-t-il mystérieusement de valeur ?
Sources
SJRDUnits - Routines et classes diverses
SJRDComps - Quelques composants
Projet Sepi
Présentation
FAQ Sepi
Programmes
FunLabyrinthe - Jeu de labyrinthe très spécial et très fun
TrickTakingGame - Jeux de cartes à plis en ligne
MultiAgenda - Agenda multi-répertoires
DecodeFormulaires - Décode les formulaires
Excel --> HTML - Convertisseur de tableaux Excel en HTML
AddressLinks - Lie les adresses Internet et e-mail d'un document HTML
Vipion - Tic Tac Toe sur 4x4 cases avec jeu de l'ordinateur
BigCalc - Calculatrice de haut niveau
Espace paroissial Astérion de Watermael-Boitsfort
  

Notice: Undefined index: HTTPS in /home/developpez/www/developpez-com/template/pied.php on line 5

Copyright © 2005 Sébastien Doeraene. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.